Podcasts

Green Washing #3 lobbying et désobéissance civile : actions pour le climat

On parle de la lutte contre le changement climatique à échelle locale, à travers deux modes d’action différents : le lobbying citoyen, et l’action directe non violente.

La convention citoyenne pour le climat est annoncée en avril 2019, à l’issue du grand débat national, reprenant une proposition émise pendant et dans le cadre du mouvement social des Gilets jaunes.

Elle a pour objectif de « définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990 ». La Convention doit définir des mesures qui seront soumises sans filtre soit au référendum, soit au vote du Parlement, soit appliquées par voie réglementaire.

Le rapport de la Convention est publié en juin 2020 et contient 149 propositions. Il représentait une promesse ambitieuse pour répondre aux enjeux climatiques de notre temps. Cependant la majorité des 149 propositions sont vidées de leur contenu avant leur proposition à l’Assemblée Nationale.

Fin mars 2021, le journal en ligne Reporterre estime que sur les 149 propositions,
53% sont rejetées ou non-appliquées (79 propositions),
37% sont modifiées ou édulcorées (55 propositions),
et 10% sont reprises sans modification (15 propositions)

Le projet de loi “Climat et Résilience” issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat a été présenté en Conseil des ministres le 10 février 2021.

Les mobilisations citoyennes, sous des formes variées, se poursuivent et s’amplifient pour tenter d’avoir une loi ambitieuse sur le Climat. Pour discuter de l’implication citoyenne et des différents modes d’actions visant à peser sur les décisions politiques concernant le climat, nous recevons deux invités :

Sarah Cadon, Mobilisatrice du groupe Greenvox Finistère
et
Sol, Militant du Mouvement Extinction Rebellion Brest

Greenvox 29 Facebook

Brest Extinction Rebellion Facebook
Brest Extinction Rebellion instagram