Musique

Chronique d’albUm : Future flora par Black Flower

Musicothérapie.

Après l’Abyssinie sur l’album Abyssinia Afterlife en 2014 et la Grèce sur Artifacts en 2017, Black Flower continue son exploration des territoires musicaux avec la Roumanie et la Réunion. Maloya et musiques roumaines sont ainsi intégrés au jazz éthiopique du combo belge, un véritable meltingpot sonore !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça groove ! Une jam session expérimentale, psychédélique et folklorique maitrisée d’une main de maître par Nathan Daems (compositeur, saxophoniste, flûtiste) et ses prestigieux invités : le joueur de cornet à pistons Jon Birdsong (dEUS, Beck, Calexico), le claviériste Wouter Haest (Voodoo Boogie), le batteur Simon Segers (MDC III, De Beren Gieren) et le bassiste Filip Vandebril (Lady Linn, The Valerie Solanas).

La trame de ce Future Flora reste bien évidemment cet éthio-jazz tellement puissant, mais celui-ci combine également rythmiques occidentales (avec une touche de musique des Balkans comme sur les titres "Hora de Aksum" et "Future flora") et inspirations orientales.

La musique adoucit les mœurs, nul doute que celle de Black Flower vous fera le plus grand bien...à moins que vous ne préfériez la phytothérapie ! Dans ce cas je vous recommande une infusion de fleur noire.

A noter que Black Flower sera en concert au Vauban le vendredi 13 décembre dans le cadre du festival NoBorder.