Musique

Chronique d’albUm : The main thing par Real Estate

Welcome to the jangle.

Voilà déjà dix ans que Real Estate nous régale avec leur jangle pop classieuse. Et bien que le line-up du groupe du New Jersey ait évolué en 2017 avec l’éviction du guitariste Matt Mondanile, Martin Courtney et ses comparses démontrent que l’on peut compter sur eux avec leur cinquième album, The main thing.

Dès l’entame de ce nouvel opus, on se sent en terrain connu avec "Friday". Dès le deuxième titre pourtant, quelque chose de différent sonne à nos oreilles. Pour la première fois, le groupe s’est ouvert à une nouvelle façon de procéder en invitant des collaborateurs extérieurs tels Sylvan Esso sur "Paper cup" ou encore Matt Barrick des Walkmen et Aaron Johnston de Brazilian Girls. En outre Martin Courtney a le plus souvent composé la trame principale des morceaux puis les a soumis aux autres musiciens pour qu’ils apportent leurs idées.

On retrouve également un quatuor à cordes sur quelques titres dont "Falling down" et "Silent world", apportant un soupçon de grandiloquence, savamment dosée. A l’inverse ils savent se faire minimaliste sur "Gone" tout en arrivant à dégager une émotion à vous faire lever les poils. Pour autant ils n’oublient pas la bonne formule habituelle de pop délicieusement mélancolique et mélodique, véritable marque de fabrique du groupe, avec "You", "Shallow sun", "Procession" et consorts. Real Estate évolue (timidement) mais reste fidèle à lui-même et c’est bien là "le principal"*.

Titres :
 Friday
 Paper cup (feat. Sylvan Esso)
 Gone
 You
 November
 Falling down
 Also a but
 The main thing
 Shallow sun
 Sting
 Silent world
 Procession
 Brother

*The main thing dans la langue de Shakespeare