Musique

Chronique d’albUm : Deceiver par DIIV

Trompe le monde.

On peut voir un de ses titres utilisé dans la bande son d’une série ("Maniac") sur une plateforme de streaming mondialement connu et être au fond du trou. Zachary Cole Smith en a fait l’experience en 2018. Mais à l’image des protagonistes de cette série, il a choisi de laisser derrière lui ses démons...et de se remettre à la musique. Oshin et Is the is are auront donc un successeur.

Place donc à ce que DIIV fait de mieux, l’alliance d’un shoegaze parfaitement calibré et d’un rock indé teinté de grunge. Des tubes, on en trouve sur ce Deceiver tels "Skin game" ,"Blakenship" ou "Taker". Mais la force de DIIV se construit surtout sur leurs chansons faussement apaisées ("between tides", "the spark"), les montées en puissance délicieusement étouffantes ("Acheron") où se dégage un sentiment d’agréable souffrance.
Mais ne soyons pas dupe*, de sa souffrance nait notre plaisir.

* Traduction de Deceiver.