Musique

Chronique d’albUm : Bonheur ou tristesse par Lesneu

Pour un slow avec toi...

La bande à Victor Gobbé n’a peur de rien, ni de se déguiser en femmes dans le clip de "Girls night", ni de remettre la pratique du slow au goût du jour. Avec Lesneu, le temps semble ralentir comme si la Terre, dans sa course effrénée, se voyait contrainte à décélérer pour nous laisser profiter calmement des neuf titres de Bonheur ou tristesse.

Après un premier album plein de promesses, Lovin’ sorti en décembre 2017, Lesneu impose avec évidence qu’il faut compter sur eux, et pas uniquement d’un point de vue bresto-lesnevien. Bonheur ou tristesse est le disque de vos échecs sentimentaux, le disque de vos virée à la plage, celui d’un après-midi allongé sur l’herbe printanière ou bien d’une sale nuit sous l’ondée glaciale d’un mois de novembre à Brest. Ce disque parle à tous, cet album est à tout le monde.

Dès l’introduction avec le morceau éponyme, la dream pop du groupe touche en plein cœur, libre à chacun selon son humeur de se sentir triste ou heureux. Lesneu maitrise à la perfection la corde sensible des mélodies mélancoliques aux pianos, délicatement accompagnées d’une basse chaleureuse, comme la caresse d’un ami qui vous réconforte. Derrière ces ritournelles parfois minimalistes se dévoile une puissance émotionnelle intense et mise en exergue par le chant éthéré de Victor.

Sans jamais tomber dans la mièvrerie, La pop de Lesneu sait également se faire plus électrique avec le flamboyant "King’s fools" qui referme cet album empreint d’une grande classe. Ne reste plus qu’à prendre son courage à deux mains et poser la terrible question : "Accepteriez-vous de danser ce slow avec moi ?" Avec Lesneu, c’est le succès assuré !

Titres :
 Bonheur ou tristesse
 Shocked
 Girls night
 Depression
 C’est beau aussi la lune le jour
 Amoureux de vous
 Looking for you
 Again
 King’s fools