Podcasts

Rock & Boomer, épisode 21.

Anarchy in the Buckingham Palace : le Punk à Londres, 1977-1980

  1. The Sex Pistols - God Save the Queen (issu de l’album Never Mind the Bollocks Here’s the Sex Pistols, 1977)
  2. The Clash - London’s Burning (issu de l’album The Clash, 1977)
  3. The Damned - New Rose (issu de l’album Damned Damned Damned, 1977)
  4. The Jam - In the City (issu de l’album In the City, 1977)
  5. The Vibrators - Baby Baby (issu de l’album Pure Mania, 1977)
  6. The Adverts - One Chord Wonders (issu de l’album Crossing The Red Sea With The Adverts, 1978)
  7. 999 - Emergency (issu de l’album 999, 1978)
  8. Generation X - Gimme Some Truth (issu du single King Rocker, 1978)
  9. The Only Ones - Language Problem (issu de l’album The Only Ones, 1978)
  10. Wire - 12XU (issu du single Pink Flag, 1978)
  11. X-Ray Spex - The Day The World Turned Dayglo (issu de l’album Germfree Adolescents, 1978)
  12. Siouxsie and the Banshees - Mirage (issu de l’album The Scream, 1978)
  13. The Lurkers - Ain’t Got a Clue (issu de l’album Fulham Fallout, 1978)
  14. The Ruts - Babylon’s Burning (issu de l’album The Crack, 1979)
  15. UK Subs - Warhead (issu de l’album Brand New Age, 1980)
  16. Cockney Rejects - Oi ! Oi ! Oi ! (issu de l’album Greatest Hits, Vol. 2, 1980)

Fond sonore :

  • Ian Dury - Sex & Drugs & Rock & Roll / The Clash - Tommy Gun / The Vibrators - Into the Future... / 999 - Crazy / The Only Ones - Another Girl, Another Planet / X-Ray Spex - I’m A Poseur / Hollywood Brats - Chez Maximes / The Lords Of The New Church - New Church

Image :

"10 mars 1977 : C’est le coup de pub magistral orchestré par Malcolm McLaren : mettre en scène la signature des Pistols avec A&M (pour 75.000 livres d’avance annuelle !) devant le palais royal de Buckingham à quelques jours de la célébration des vingt-cinq ans du règne de la reine. Nos Pistols y arrivent en limousine et, déjà bien éméchés, scribouillent le contrat puis esquissent de petits V de victoire. Les flashes crépitent, l’affaire est gagnée. Ils remontent dans la limousine quand la police pointe son nez. (...)

Quand ils débarquent ensuite chez A&M pour une présentation officielle au label, Sid n’a plus de chaussures, Paul a un œil au beurre noir et du sang dégouline sur sa chemise, Steve a des bouteilles d’alcool plein les poches et John s’évanouit dès son arrivée sur le siège du directeur de la maison de disques. Réveillé, il cassera alors les toilettes tandis que Jones, so british, tentera de violer une demoiselle... Commentaire de Sid Vicious, qui vient de vivre là son premier jour officiel au sein du groupe : "C’était le meilleur moment de ma vie, c’est génial de faire partie des Sex Pistols.""

(source : Rock&Folk hors série n°19, décembre 2003)