A la une

NUIT EUROPÉENNE DES CHERCHEUR.E.S 2021

Radio U à Océanopolis !

« L’inconnu, ça peut être sous la mer, dans les airs, dans l’espace... » Jean Guingand

NUIT EUROPÉENNE DES CHERCHEUR.E.S 2021
1h39min

C’est autour du vaste sujet qu’est l’inconnu et le voyage vers celui-ci que Radio U a organisé son plateau annuel à la Nuit Européenne des Chercheur.e.s à Océanopolis, le vendredi 24 septembre 2021.

La science à l’honneur partout en Europe

Il n’y a pas qu’à Brest que les scientifiques en devenir et les petits curieux ont profité de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s : en France, elle avait lieu en simultané à Aix-en-Provence, Albi, Angers, Besançon, Bordeaux, Dijon, Le Mans, Limoges, Nice, Paris, Saint-Étienne, Saint-Denis (La Réunion) et Toulouse. Typhaine Birrien, médiatrice scientifique à Océanopolis nous éclaire sur le concept de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s : « C’est un programme européen qui vise à inviter le citoyen à rencontrer les acteurs de la recherche, les scientifiques, au cours d’une soirée unique et ludique. » Autrement dit, la Nuit Européenne des Chercheur.e.s aspire à mettre la science à l’honneur, et à la rendre accessible au public via des dispositifs divertissants. Chaque ville participante a prévu une approche différente de cet événement. Après avoir produit une version confinée de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s l’an passé, cette année à Océanopolis, on a choisi le thème du voyage dans le temps, et plus particulièrement dans les 70’s. Les intervenants ont donc revêtu des tenues phares de cette belle époque, pour notre plus grand plaisir ! Dans l’aquarium brestois, on retrouvait 25 stations de recherche, déployées dans les 3 pavillons. Pour les scolaires, des ateliers étaient proposés dans l’après-midi.
Point bonus pour cette 17ème édition, elle est revendiquée sans plastique !

Comme d’habitude, Radio U s’est rendu sur place pour un plateau d’1h30, portant en partie sur le voyage vers l’inconnu et le voyage dans le cerveau. Nous étions en compagnie de :

  • Marie Leroy du CEMCA
  • Jean Guingand de l’association d’astronomie Pégase (Saint-Renan)
  • Myrina Boulais, du projet « Under The Pole »
  • Marion Gueganton de l’unité EEP du Laboratoire Environnement Profond de l’Ifremer
  • Patrick Cormier du LBI2M, station biologique de Roscoff
  • Cécile Voisset et Gaëlle Friocourt, Inserm, groupe « PRIME »