A la une

« La voix, la mélodie, le texte, c’est tout. »

Nach retourne à l’essentiel et dénude ses chansons sur Piano-Voix.

Nach – contraction d’Anna Chedid – la plus jeune des quatre enfants de Louis Chedid, jouera ce samedi 9 octobre 2021 à l’espace Avel Vor à Plougastel, un an tout pile après la sortie de son album Piano-Voix. C’est l’occasion pour Radio U de la rencontrer par téléphone.

« La voix, la mélodie, le texte, c’est tout. »
14min10s

Avec une première date samedi dernier, ce début de tournée est marqué par l’effervescence du renouveau : Nach mentionne entre autre une nouvelle scénographie et de nouveaux morceaux (à paraître sur le prochain album en 2022). L’excitation est palpable dans sa voix, à l’autre bout du fil.

Depuis 2019, Nach se produit sur scène en toute simplicité, elle « arrive les mains dans les poches » et se contente d’accompagner ses chansons au piano. « La première fois qu’une chanson existe pour moi, c’est piano-voix », confie-t-elle, et elle souhaite pouvoir les partager « comme si elles renaissaient à chaque fois comme la première fois ». Ces versions épurées de morceaux tirés de ses deux premiers albums, l’éponyme Nach en 2015, et L’Aventure en 2019, finissent par constituer leur propre opus. À neuf de ces titres s’ajoutent deux inédits, Imagine avec Jeanne Cherhal, Nous deux, écrite pour le mariage de deux amis, mais aussi une reprise d’Alain Bashung, La nuit je mens. Une de ses chansons préférées, elle se rappelle avoir l’avoir entendue pour la première fois lorsqu’elle avait dix ans : « C’est un bouleversement musical pour moi cette chanson, et comme Piano-Voix c’est justement très intime, je me suis dit que c’était le moment d’en faire une version. »

« Je me rends compte que mes influences, au-delà de la musique, c’est des personnalités, un engagement humain  ». Nach cite Nina Simone et Maria Callas, qui « sont allées au bout de leur engagement artistique », mais qui surtout, grâce à leur grande sensibilité, ont pu transformer les malheurs qu’elles ont traversé en « quelque chose de beau, quelque chose d’harmonieux ». Nach s’est beaucoup intéressée à la psychologie - une dimension qui fait toujours partie de son travail. Ce qui la passionne en effet, c’est d’explorer son émotionnel, de le digérer, le transformer et « le partager, essayer le faire résonner avec l’émotionnel d’autrui ».

Piano-Voix, c’est l’aboutissement de cette démarche d’introspection et de dévoilement. « Cet album, c’est celui où j’ai été le plus honnête avec qui je suis profondément »

Piano-Voix, paru en 2020 chez Polydor

Crédit photo : Quai Ouest Musiques